La prévention en milieu scolaire

Les agressions sexuelles dans l'enfance, sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne le pense. 6 millions de français ont subi une agression sexuelle, dont 4 millions ont été victimes d'inceste, soit 6% de la population totale*. L'âge de la première agression est d'environ 7 ans*. Selon l'étude faite par le "Conseil de l'Europe'',  en Europe 1 enfant sur 5 est victime d'agression sexuelle*. Face à ces chiffres, nous pouvons supposer qu'un professionnel de l'éducation a accueilli dans sa classe au moins un enfant victime de pédocriminalité.

Être victime d'inceste de pédophilie ou d'agressions sexuelles engendre de nombreuses conséquences et porte atteinte à l’intégrité physique et psychique de l'enfant . Quelle que soit la modalité de ces agressions : attouchements, caresses, viols, aucune n’est anodine et entraine des conséquences dramatiques si elles ne sont pas reconnues et traitées par une prise en charge immédiate et adaptée.

Voici quelques symptômes pouvant alerter les proches ou les encadrants : troubles alimentaires (boulimie, anorexie), conduites de fuite, à risques, d’agressivité extrême, échec scolaire. Une victime sur 2 a tenté de se suicider ainsi que  des conduites addictives. C'est face à la multiplicité de ces divers symptômes, que la question des violences sexuelles doit se poser et être posée.

L’école en tant qu’institution joue un rôle fondamental quant à la construction de l'individu et à l'éducation du citoyen. C'est un lieu où l'élève peut se sensibiliser et réfléchir à l'importance des notions de respect, de consentement, d'intimité et d'égalité.

Les objectifs de la prévention :

Soulever le tabou autour des violences sexuelles

Evoquer la question du consentement, du respect de l'autre et de soi même

Senbilisation juridique : rappel à la loi pour les différents types de violences sexuelles

L'intervention dure environ 1h30 et est animée par 2 à 3 intervenants.

Nous aborderons ce temps de prévention à l'aide d'outils concrets tels qu'une vidéo, un jeu de question - réponse, de vrai - faux, de mises en situation ou encore d'un photolangage. Ces différents outils permettrons de mieux définir les différentes thématiques évoquées tel que l'inceste, la pédophilie ou toutes autres agressions sexuelles ainsi que la notion de consentement afin de permettre aux adolescents de libérer la parole, de les encourager à dénoncer ces actes pour eux-même et pour leurs proches.

Nous mettons l'accent sur un échange dynamique entre les jeunes et les intervenants afin de rendre le temps de prévention  ludique, riche en informations et agréable.

Au préalable, nous prévoyons un entretien avec le directeur de l'établissement afin de travailler ensemble sur l'intervention.

Lorsqu'un élève est victime de pédocriminalité, nous pouvons lui proposer un temps d'écoute individuel avec une des psychologues de l'équipe. Un temps d'échange sera également proposé avec le cadre référent.

1* : source - enquête AIVI, 2015

2* : source - enquête AIVI, 2015

3* : source - conseil de l'Europe, enquête un sur cinq

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now